Alfred Russel Wallace : Alfred Wallace : A. R. Wallace :
Russel Wallace : Alfred Russell Wallace (sic)

 
 
Letters to Alfred Erny (S519a: 1895)

 
Editor Charles H. Smith's Note: In 1895 the writer Alfred Erny decided to incorporate translations of letters he had received from Wallace in 1892 and 1893 into his book Le Psychisme Expérimental; Étude des Phénomènes Psychiques. Original pagination indicated within double brackets. To link directly to this page connect with: http://people.wku.edu/charles.smith/wallace/S519A.htm


     [[p. 160]] . . . Un autre témoignage encore plus important est celui d'A. Russel Wallace, le naturaliste émule de Darwin, dont j'ai déjà parlé1. Voici ce qu'il dit dans une des lettres particulières qu'il m'a fait l'honneur de m'écrire et qu'il m'a permis de publier:

     [[p. 161]] "Je sais que l'esprit prenant le nom d'Abdulah paraît sans qu'on puisse supposer qu'il y ait fraude. Je l'ai vu dans une maison particulière, où Eglington donna une séance devant vingt personnes. On suspendit un rideau dans un coin de la pièce où se tenaient les assistants, et Eglington s'assit derrière ce rideau. (Il ne pouvait donc bouger sans être vu de tout le monde.) Abdulah parut, vêtu d'un habillement blanc, ayant les pieds nus dans des sandales et un large turban; il vint à un pied de moi, et je pus l'examiner car le gaz n'était qu'à moitié baissé. Aussitôt après, la form e disparut derrière le rideau où se trouvait Eglington en habit noir et entrancé (en léthargie) sur un fauteuil. Dès qu'Eglington fut réveillé, on décida qu'il serait fouillé, afin de savoir s'il n'avait pas sur lui de quoi se déguiser. Cela ne sembla pas faire plaisir à Eglington, mais il accepta. Deux de mes amis et moi furent choisis pour cette recherche. Nous examinâmes d'abord les murs, le tapis, etc., dans l'endroit où était Eglington, puis nous le conduisîmes dans une chambre à coucher où il se déshabilla complètement. Chaque objet de toilette passa par nos mains et fut fouillé et examiné avec soin. On ne trouva absolument rien. Le turban, les sandales, la tunique blanche avaient disparu avec la forme d'Abdulah. Pourtant, il peut se faire qu'Abdulah soit le corps spirituel (psychique) du médium transfiguré, et si quelqu'un avait saisi brusquement la forme, il aurait peut-être trouvé que c'était Eglington (revenant à sa forme naturelle) et on l'aurait accusé d'imposture.

     [[p. 162]] Nous avons beaucoup de preuves que la matérialisation peut se produire de différentes façons, mais je trouve qu'il n'est pas juste d'appeler le médium un imposteur, s'il est transfiguré dans une matérialisation. Je crois que cela arrive souvent sans que le médium en ait conscience, et c'est un phénomène presque aussi étonnant que la matérialisation qui est assez rare.

     Eglington a donné tant de séances dans des conditions indiscutables, et son pouvoir comme médium était si grand, que je ne le crois pas assez bête pour s'être servi de fausses barbes et de draperies en gaze, qui auraient été découvertes bien vite.

     Sans doute il y a de faux médiums, mais ceux qui ont la prétention de démasquer les vrais médiums n'aboutissent qu'à un résultat, prouver leur ignorance.

Signé: Alfred Russel Wallace.
28 mars 1893."

     Voici encore une curieuse lettre qu'il m'a écrite en décembre 1892. Comme je m'étonnais que dans son livre Le modern spiritualisme, A. Russel Wallace n'ait rien dit du phénomène de matérialisation, voici ce qu'il a répondu:

     "A l'époque où j'ai écrit mon livre je n'avais pas encore vu de matérialisations, et ce phénomène s'était rarement produit en Angleterre.

     La théorie que les formes matérialisées ne sont en réalité que le corps psychique du médium modifié en apparence, peut être vraie dans certains cas, mais je ne la crois pas générale. Les [[p. 163]] nombreux cas où le médium est éveillé et conscient, lorsque les formes paraissent, aussi bien que les cas où beaucoup de formes se montrent en même temps, sont en opposition avec ce point de vue.

     La matérialisation, comme tous les autres phénomènes arrive à divers degrés de perfection et se produit probablement de différentes façons. Dans certains cas, le corps psychique du médium sort de lui et, dégagé de tous liens matériels, se présente tellement transfiguré dans sa physionomie et ses vêtements, qu'il peut paraître un être distinct. C'est ce genre de matérialisation qui a servi de prétexte à tant de personnes, pour affirmer qu'elles ont démasqué des médiums. C'est un merveilleux phénomène, mais un peu moins étonnant que les formes plus parfaites de la matérialisation. Mon opinion personnelle est que toute matérialisation est l'ouvre d'êtres spiritualisés, qui font de leur mieux pour se produire dans les conditions qui se présentent au moment de la séance.

     Quelquefois, la forme matérialisée ne semble qu'un masque, incapable de parler et de se rendre tangible à un être humain. Dans d'autres circonstances, la forme a tous les côtés caractéristiques d'un corps vivant et réel, pouvant se mouvoir, parler, écrire mème, et chaude au toucher2. Elle a surtout une individualité et des qualités [[p. 164]] physiques et mentales tout à fait différentes de celles du médium.

     J'ai vu des formes de ce genre dans des maisons particulières où le médium venait en simple visiteur, sans appareils ou sacs à trucs, et où tout essai de tromperie soit du médium, soit de compères, était tout à fait impossible.

     Ces êtres, réels pendant un certain temps, disparaissent complètement en quelques minutes, et souvent on peut assister à leur dissolution. Dans ce dernier cas, il est difficile de ne pas croire que l'esprit possédant cette personnalité ne soit pas présent.

     Les apparitions et les matérialisations ne sont évidemment que des modes légèrement différents du même phénomène3.

     Quelques apparitions ne sont que de simples images, se produisant dans un but déterminé, et peuvent aussi bien imiter un dessin de fantaisie qu'une personne réelle.

Signé: A. Russel Wallace."


Notes Appearing in the Original Work

1. Russel Wallace et W. Crookes, sont deux des plus grands savants de l'Angleterre. Tous deux font partie de la Société royale de Londres (l'équivalent de notre Académie des sciences). [[on p. 160]]

2. Voilà un témoignage (sans compter beaucoup d'autres) qui détruit complètement la légende des revenants aux mains glacées et aux voix sépulcrales. [[on p. 163]]

3. Une forme matérialisée n'est probablement qu'un fantôme condensé, passant de l'état fluidique à l'état semi-matériel, comme la vapeur d'eau peut devenir de la glace. [[on p. 164]]


*                 *                 *                 *                 *

Return to Home